Site officiel de Julien BERARD, coureur cycliste professionnel
io

 

Site officiel de Julien BERARD, coureur cycliste professionnel

 

 

 

Juillet 2013

11/07/13 : Belle sortie

Superbe journée de vélo dans les cols mythiques : Télégraphe, Galibier, Croix de fer, Toussuire où nous sômmes en stage avec l'équipe : 187km en 6h48 avec 4700m D+ , 222w moyenne, 5400 KJ. Demain dernier jour mais forcément moins copieux ! La forme est là, mes prochaines courses à jour dans la rubrique Programme : Wallonie, Tour de l'Ain, Vuelta !

 

 

 

 

 

 

 

 

13/07/13 : Bilan du stage

J'ai bouclé hier mon bloc montagne. 16 jours en altitude dont 14 jours de vélo. J'ai effectué : 1380 km en 57h dont 6 sorties de VTT et 34 500m D+ . Assez solide comme stage afin de bien terminer la saison une fois tout cela assimilé. La semaine prochaine sera plus light avec une reprise de la compétition dès samedi 20.

 

20/07/13 : Tour de Wallonie

Aujourd'hui débute le tour de Wallonie. Course par étapes de 5 jours avec un profil vallonné. La première étape est la plus dure sur le papier. La participation est de belle qualité avec de bons coureurs non retenus pour sur la grande boucle. Je suis en bonne condition mais sans repère depuis le Giro. Site de la course ici et en direct sur directvelo.com

1ère étape : Rentrée réussie avec une belle 3ème place sur l'étape reine de ce tour. Disputée sur 195km et empruntant les bosses de Liège-Bastogne-Liège avec 3300m de dénivelée. La course part vite et je participe aux attaques. Au bout de 30km un groupe de 5 s'en va avec Ben pour nous. Je suis déçu de ne pas être devant car il y a de bons coureurs et l'écart se stabilise à 8min. Ils résistent bien jusque dans les bosses les plus dures. Puis l'écart fond sous la pression de BMC. On est alors une vingtaine dans le peloton. Le final vent de face nous permet de reprendre les fuyards à 30km de l'arrivée. Certains reviennent de l'arrière aussi et le peloton est alors composé de 40 coureurs mais je suis le seul de l'équipe avec Ben qui paie ses efforts. Je dispute le dernier sprint bonif derrière Van Avermaert et Marcato. Devolder contre et je l'accompagne. 3 autres coureurs font lajonction à 20km de l'arrivée. On prend rapidement 30sec puis 50sec à 10km de l'arrivée. Le final en descente ne nous avantage pas. Le sprint se dispute sur 500m en montée. J'ai un peu gros niveau braquet et ne peux répondre à Kolobnev et Geslin (tous deux déjà médaillés aux championnats du monde). Je termine 3ème à 3sec. Grâce aux bonifications je suis 3ème à 8sec et le peloton pointe à 26sec. Super journée pour la reprise. Je suis tombé sur 2 costauds expérimentés. Ma seule chance après coup aurait été de lancer le sprint de loin mais pas de regrets car déjà super encouragent pour la suite. La suite justement : 3 étapes pour les sprinteurs puis la dernière plus difficile avec arrivée en haut d'une bosse. Objectif : rester sur le podium du général !!!

2ème étape : 177km assez roulants. 4 hommes sortent d'entrée et prennent 10min. Les équipes de sprinteurs mènent la chasse et réduisent l'écart. La jonction s'opère à 20km de l'arrivée. Je termine dans le premier tiers du peloton lors du sprint. J'ai passé une journée tranquille sans dépenser trop d'énergie. Reste 3 journées pour tenir mon rang au général.

3ème étape : 170km casse-pates avec deux bosses dans le final. Le départ est rapide et le bon coup de 3 sort au bout de 20km. 5min d'avance puis le peloton se lance dans la chasse. L'équipe est bien autour de moi et je me sens bien. A 40km de l'arrivée, une première bosse de 3km fait pas mal de dégats sous l'impulsion de Belkin. Après la descente cela frotte beaucoup pour se placer avant le mur saint Roch (côte de Liège-Bastogne-Liège), 1,3km à 12% de moyenne. En haut je bascule dans les 10 premiers en gérant mon affaire. A 20km de l'arrivée on est une trentaine dans le groupe de tête avec Ben et Rinaldo. Il y a beaucoup d'attaques dans des faux plats usants. Le groupe casse encore en 2. Je suis victime d'une crevaison et, comme la course se jouait à cet instant avec des coureurs partout, les voitures n'étaient pas encore derrière nous. J'attends le groupe suivant et Rinaldo me donne sa roue arrière mais le temps de changer je repars seul. La voiture de l'équipe revient à ma hauteur mais un comissaire en voiture nous empêche de faire des reglages de derrailleur ou même du derrière voiture ce qui est interdit mais toléré sur incident mécanique. Le ton monte , on nous menace de nous mettre hors course (ce qui a été le cas pour un autre concurrent le premier jour). J'insiste mais il est impossible de revenir seul contre un peloton qui se joue la victoire. Je termine dans le 3ème peloton à 6min. Le podium au général est perdu sur un coup du sort et à cause d'un mec borné. Je garde cependant le moral et vais me concentrer sur les étapes avec un peu plus de libertés car moins surveillé.

4ème étape : 200km sans difficultés au lendemain d'une journée de malchance. Je passe une journée tranquille à l'arrière du peloton. 5 hommes s'échappent au bout de 20km, leur avance atteint 14min à 130km du but. Les équipes de sprinteurs se renvoient la balle pour rouler mais se décident enfin. Sur un parcours roulant les fuyards ne font pas le poids. Dans les 10 derniers km il y a une petite bosse qui fait un peu la selection. La victoire se joue au sprint entre 70 coureurs. J'ai notre sprinteur Appolonio qui termine 6ème. Les jambes sont bonnes, je garde des forces pour demain avec une arrivée difficile en montée sur un circuit de 11km. Il va y avoir du sport sur la dernière étape de ce TRW.

5ème étape : 145km avec un circuit final de 11km à parcourir 2 fois et une arrivée solide après une montée pavée suivie d'un faux plat. Le départ est rapide mais 3 hommes se font la belle dès les premiers km. Le peloton gère et tout va se jouer dans le final. L'équipe me positionne bien et je suis protégé toute la journée. L'objectif est d'attendre la montée finale. Le premier tour fait des dégats et je me retrouve dans un groupe de quarante. Tout est tendu et les attaques commencent à fuser. Je suis un peu impatient et doute de ma capacité à gagner sur ce genre d'arrivée, car c'est l'objectif du jour pour faire mieux que la 3ème place d'étape du premier jour. J'attaque a 6km de l'arrivée mais ne peux prendre d'avance en raison d'une portion pas favorable. Du coup je fais un km en tête mais use des cartouches. J'arrive émoussé et mal placé pour le sprint et termine 36ème. Très déçu par mon attitude, je relativise car les jambes sont là, l'attaque et l'ambition ne sont pas de vilains défauts. Une leçon de plus qui me servira dans le futur, j'espère dès ce samedi à la clasica San sebastian.

vidéo étape 5 ici , mon attaque 51min.

 

26/07/13 : Classica San sebastian

Grande course Worltour rajoutée à mon programme en raison du forfait de Peraud. Après un très bon Tour de Wallonie, reste à voir comment j'ai encaissé ma première course de reprise. Demain j'espère bien figurer sur les 232km accidentés du parcours basque. Départ 11h10, deux fois la montée du célèbre Jaizkibel et beaucoup de coureurs sortants du tour. De plus j'ai la forme et la chance de courir le jour de mes 26ans, alors cadeau d'anniversaire ? A suivre sur Eurosport demain, dossard 81.

Le départ est rapide et 4 chommes se font la belle. Le rouleau compresseur se met en route. Je reste sagement dans le peloton. La course se décante dans les deux dernières heures. Je cours un peu à contre temps car un peu diesel et ne vois jamais la tête. J'arrive à revenir sur un groupe mais termine finalement assez loin en temps : près de 4min de la gagne mais cependant 28ème. Je réalise une bonne fin de course malgré la fatigue et le tour de wallonie trop proche. Encourrgeant pour la suite !

site internet ici

 

 

 

Identité
Actualités
Programme
Médias
Presse
Matériel
Archives
Langage cycliste
Liens
Site officiel de Julien BERARD, coureur cycliste professionnel
Site officiel de Julien BERARD, coureur cycliste professionnel